Nos formations

La programmation et la mise en oeuvre des politiques publiques mobilisent des familles d’acteurs et actrices très diverses : services publics, organisations et institutions de développement local, collectivités territoriales, associations ou secteur privé. Les besoins de formation sont différents au sein d’une même organisation, et d’une organisation à l’autre. Que pouvons-nous faire ensemble ?

Etudier vos besoins de formation : C’est le b-à-bas. A travers des rencontres (réelles ou virtuelles), des questionnaires et/ou des échanges documentaires, nous faisons avec vous l’analyse des besoins, en les replaçant dans la logique de votre stratégie, de vos atouts et de vos limites … le but est toujours d’élargir la marge de manoeuvre!

Sensibiliser : Pendant une demi-journée ou une journée, on peut se familiariser avec les concepts, les principaux enjeux, les chiffres clés ou encore le cadre juridique. Explorer nos visions de la construction des rapports sociaux de sexe dans le cadre familial, professionnel ou sociétal, réfléchir à nos pratiques, mettre le doigt sur ce qui est fait, pas fait dans son cadre professionnel … La sensibilisation n’est pas une formation, elle ne donne pas d’outils à pratiquer, mais illustre ce qui se fait ailleurs. Pas de leurre, quelques heures voire une journée de sensibilisation ne suffisent pas à apporter les clefs de la transformation. Elles sèment des graines!

Former : Se former, c’est apprendre à faire. Il faut maitriser des outils pour mieux analyser les actions (politiques, programmes ou projets) au prisme du genre : les contextes dans lesquels elles se déroulent, les résultats et impacts (désirés ou non) qu’elles peuvent ou veulent avoir sur les inégalités femmes-hommes, les motivations et influences des différents groupes impliqués, les modes opératoires qu’elles mettent en place, les indicateurs, les budgets mobilisés. Plusieurs journées, plusieurs semaines parfois sont nécessaires pour qu’une organisation se dote d’outils nouveaux – et/ou révise ses outils – pour accompagner une vision nouvelle et se les approprient. La formation doit donner le temps de tester la bonne compréhension et l’utilisation de nouvelles pratiques.

Transformer : Former n’est pas formater. Formater n’est pas former. Mais former sans transformer, c’est gâcher ! La transformation des pratiques organisationnelles autour de l’élaboration des politiques, programmes et projets est un processus au long cours. Pour être efficace, elle doit s’inscrire dans une démarche collective, une stratégie globale, et une réelle envie et une volonté politique de faire avancer l’égalité femmes-hommes. Et … elle doit s’accompagner d’un suivi pour éviter les déperditions et le gaspillage du temps et des moyens investis.

Modalités d’interventions : Les sensibilisation sont réalisables en atelier (15-20 personnes), en format « conférence-ciné-débat » ou en mode virtuel (webinaires/mooc) avec supports ponctuels ou permanents … tout est possible. Les formations peuvent se faire en atelier, dans ou à l’extérieur de l’organisme, réunir un public d’un même territoire mais d’organisations différentes autour d’une thématique, ou rassembler le public d’une même organisation sur une ou plusieurs thématiques. Le distanciel peut être combiné au présentiel, ou s’offrir seul, y compris comme accompagnement sur le long cours, individuel ou collectif. Le ciel est la limite (les budgets et calendriers un peu aussi!).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :