L’égalité dans le cycle de programmation

Transversaliser l’égalité femmes-hommes, c’est intégrer cette dimension à toutes les étapes du cycle d’une politique, d’un programme ou d’un projet : du pre-diagnostic à l’évaluation des impacts. Quelle que soit la thématique, nous pouvons réfléchir avec vous.

Pourquoi l’égalité femmes-hommes dans les politiques publiques ? De l’agriculture aux infrastructures urbaines, de l’éducation à la conservation environnementale, de la santé à la création d’entreprise, du tourisme aux politiques fiscales, de la pêche à la promotion de la citoyenneté … Toutes les politiques publiques (déclinées en programmes, projets et budgets) ont un impact sur les femmes et les hommes. C’est normal, c’est fait pour. Même si certaines thématiques semblent plus directement connectées à l’égalité femmes-hommes (santé, éducation, emploi), aucune n’est exemptée parce qu’il y a des femmes et des hommes partout.

Les fonctions, responsabilités et représentations rattachées aux femmes et aux hommes dans la société ne sont pas identiques (ménage, travail, vie associative …). Les privilèges, droits réels et obstacles que les femmes et les hommes rencontrent en découlent et donc leurs besoins sont souvent différents. La première raison d’être des politiques publiques est (devrait être) d’apporter des réponses adaptées aux différents besoins des citoyen·nes, dans leur diversité, notamment en termes d’accès aux ressources et aux services.

Quand l’action publique traite les inégalités comme de simples différences, elle traite les symptômes, pas les causes. Si les facteurs d’inégalités ne sont pas dans le collimateur de l’action publique, alors les inégalités perdurent, voire s’aggravent. CQFD les violences contre les femmes.

Diagnostiquer et analyser le contexte : Chiffrer, décrire, illustrer, documenter sont des actions indispensables pour objectiver des réalités souvent complexes et justifier le passage à l’action! Produire des données sexo-spécifiques qualitatives et quantitatives de manière participative (en incluant les femmes concernées), réviser les diagnostics existants, lire le cadre juridique au prisme de l’égalité, étudier le jeu des acteurs et actrices (favorables ou pas à l’égalité femmes-hommes?) …

Planifier : Définir des objectifs, des résultats, des actions, des indicateurs, développer une logique d’impact et une théorie du changement, mettre en place un suivi qualitatif et quantitatif, former les protagonistes, mettre en place les outils, les réseaux …

Budgétiser : Mettre en place des budgets qui favorisent l’égalité femmes-hommes, qui tiennent compte de l’invisible (le travail domestique des femmes par exemple), appuient l’autonomisation et la citoyenneté économique, politique et sociale des femmes de manière durable, provoquent un changement social dans les rapports de pouvoir entre les sexes.

Evaluer : Avant (évaluation ex-ante) et/ou après (évaluation ex-post) les actions, mesurer les impacts sur l’égalité femmes-hommes, mais aussi sur les systèmes qui les sous-tendent, sur le cadre juridique, les orientations politiques, les pratiques organisationnelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :